Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

En des temps anciens

La hache en tant qu’outil est connue depuis la préhistoire.
Les soldats Romains en utilisaient mais uniquement pour couper le bois. Les peuplades germaniques semblent être les premières à avoir utilisé la hache au combat.

 

Durant le Haut Moyen Age

002 merlin001 francisque
Les Francs se servaient d’une hache courte au fer lourd, appelée Francisque. Elle pouvait être lancée à 3 ou 4 mètres de distance.

A l’époque carolingienne, la hache dite « Danoise » fut utilisée au combat. Elle était assez longue (environ 1m50) et était tenue à deux mains.

 

 Du XIe au XIIe siècle

003 hache 12e 004 hache13e

 

Jusqu’au commencement du XIIe siècle, les formes des haches portées par les soldats étaient très proches soit de celles de la francisque soit de celles de la hache danoise.
La hache ne semble avoir été adop­tée par la chevalerie française que plus tard, vers la fin du XIIe siècle, à la suite des premières croisades. En effet, face aux Sarrasins, à cheval, qui maniaient une hache petite et légère, il devenait nécessaire de combattre à armes égales, sinon su­périeures.

 

 

XIIIe siècle

005 hache 13e 006 hache mi 13eAu commencement du XIIIe siècle, les haches commencèrent à être gravées.
Les hommes d’ar­mes se servaient encore, à cette époque, de la hache dite danoise à long manche (1m50) et à large tranchant qui se tenait à deux mains.
Sur les champs de batailles, les hommes d’armes, brandissant ces lourdes haches, se jetaient dans la mêlée, broyant et tranchant tout devant eux. Ils provoquaient, chez l’ennemi, des pertes parfois considérables.Les piétons portaient aussi, à la même époque, des haches de formes diverses, mais pesantes. Les unes étaient carrées en forme de couperet et à manche court, on s’en servait d’une main. Les autres possédaient un tranchant con­vexe peu saillant mais développé avec une lon­gue douille et un long manche.

Un peu plus tard, vers le milieu du XIIIe siècle, les piétons furent armés de la grande hache, arme redoutable de par sa puissance et sa robustesse.

A la fin du XIIIe siècle la hache d’armes commença à possé­der un appendice aigu derrière le tran­chant, puis plus tard une pointe au bout du manche. Elle constituerait la réponse à une habitude qu’avaient les piétons d’attacher leur couteau ou leur dague à l’extrémité supérieure du man­che afin de pouvoir pointer.

007 grande hache

XIVe siècle

009 hache 14e010 pieton hacheCe n’est que vers le commencement du XIVe siècle que l’on commença à forger les fers de haches de telle sorte qu’ils pussent ser­vir d’estoc et de taille. C’est aussi à partir de ce moment que les combats à la hache (courte ou longue) commencèrent à se répandre.

Au début de ce siècle, apparurent les haches d’arçon, à l’usage des cavaliers. Le tranchant de cette hache était fa­briqué avec beaucoup d’intelligence et une parfaite connaissance de l’usage. Il permettait, grâce à l’excellente courbure du manche, de fournir de terribles coups de taille.

A la fin du XIVe siècle, la hache était toujours munie d’un bec au talon pour les cavaliers, et, le plus souvent, d’un long dard à l’extrémité supérieure, dans la prolongation du manche, pour les fantas­sins. La hache se transforma ain­si, pour les troupes à pied, en hallebarde à la moitié du XIVe siècle.

Pendant les dernières an­nées du XIVe siècle, une hache à la lame très large emmanchée de côté par une douille apparut. C’était  une  hache destinée aux assauts de brèches qui possédait une grande puissance lors de frappes d’estoc.

 

 

 

XVe siècle

011 hache marteau 15e 012 hache marteau 15e bA partir du XVe siècle, la hache évolua essentiellement sous la forme d’armes d’hast (longue hampe) pour les fantassins. On vit également apparaître, pendant ce siècle, des combinaisons de haches et de larges marteaux dentelés. Ces armes étaient fabriquées avec le plus grand soin et étaient assez répandues.

C’est à ce moment que les haches devinrent des objets de grande valeur, que l’on vit apparaître des ornements de laiton et des pointes perpendiculaires à la lame.

On note pendant le XVe siècle un durcissement de l’acier des armes que, dit-on, les meilleures limes ne pouvaient mordre.

Vers le milieu du XVe siè­cle, un nouveau type de haches d’arçon apparut. Elle était composée d’un tranchant (souvent évidé) ressemblant à ceux des haches précédemment rencontrées et d’une dague longue et forte. Par la présence de cette pique, il semble qu’elle fut surtout utilisée d’estoc. Son manche en métal  était solide et tenait bien en main.

013 haches 15e

CC BY-NC-SA 4.0