Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Datation : an 800 à 1000
Lieu : Allemagne (Schleswig-Holstein), ville de Hedeby (anciennement Haithabu, frontière sud du Danemark)
Découverte : Site portuaire, 1966-1969
Conservation : Un arc complet + 6 fragments d’arcs

Puissance : 80 à 100 #@28’’  (selon reproductions)
Longueur : env. 1m90 selon le seul arc complet retrouvé – longueur entre coches : 1m75 env.
Bois : If (jeune arbre de faible diamètre) et 1 fragment en orme
Forme :
– Droit, voir réflex
– Longues poupées légèrement recourbées vers l’archer
– Entaille unilatérale en branche supérieure. Nœud certainement en partie basse
– Clou pour maintenir la corde (arc débandé)
Section : D arrondi / ovale  / ovale plat
Travail de l’arc : Travail de l’arc côté ventre, écorçage côté dos. Nœuds laissés en surépaisseur côté dos.

Données complémentaires : source principale (D + version FR)les arcs vikings en général, Archers vikings, Musée d’Haithabu

Commentaires personnels :

Arcs vikings Haithabu Hedeby

Pierpoint-Morgan Lib. M. 736 fol.14, AD 1130 – Archers vikings tirant sur St Edmund

– Les longues poupées recourbées vers l’archer semblent être généralisées pour les arcs retrouvés  > caractéristique majeure des arcs d’Haithabu
– l’entaille supérieure unilatérale et l’absence d’entaille inférieure (nœud permanent) semblent généralisées.
– Le clou à la branche supérieure sert à retenir la corde lorsque l’arc est débandé. Il s’agit toutefois d’une solution risquée pour l’arc.
– Les facteurs d’arc Vikings semblent parfaitement maitriser les techniques pour ne pas fragiliser l’arc (nœuds sortants, travail du ventre uniquement…). Ceci est nécessaire étant donné que la forme des arcs ne semble pas répartir correctement les contraintes dans le bois (plus de risque de casse).
En effet, les facteurs d’arcs ne semblent pas connaitre la courbure idéale d’un arc (tillering) : les extrémités sont trop épaisses, l’arc doit plier du centre uniquement, le rendant peu efficace et augmentant le choc lors du tir. Les poupées sont aussi trop lourdes/longues et diminuent la rapidité de la flèche. Il en résulte que l’arc d’Haithabu est peu performant, ce qui impose d’augmenter sa puissance par rapport à des arcs de meilleure conception.

Arc viking haithabu

Détails des différents arcs retrouvés :

ARC 1 (arc complet)

ARC 2 (fragment coupé volontairement – branche supérieure)

ARC 3 (fragment – branche inférieure)

ARC 4 (fragment – branche inférieure)

ARC 5 (fragment – branche inférieure)

ARC 6 (fragment – branche inférieure)

ARC 7 (fragment – branche supérieure)

NOS RECONSTITUTIONS D’ARCS VIKINGS (Type Haithabu)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

CC BY-NC-SA 4.0