Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Voici, en image, la méthode pour réaliser des cordes flamandes à 2 torons en Dacron B-50 (imitation lin). La corde aura une boucle d’un côté (poupée supérieure), un nœud d’archer est nécessaire pour la poupée inférieure.

La corde peut être réalisée en une vingtaine de minutes (un peu plus pour les premières tentatives).

 

PRÉPARATION

Mesurer l'arcMesurer la longueur entre les coches de l’arc. Ici, il s’agit de 173cm.

ChaisesPrendre 2 chaises (assez lourdes) et les espacer de la longueur précédente + 30%-40% environ (40% pour avoir plus de sécurité et pour les arcs puissants). Dans notre cas, nous optons pour 2m35.

 

DÉROULER LE FIL

Lier le filLier un bout du fil au moyen d’un nœud facile à retirer. D’expérience, un élastique est suffisant pour tenir le fil. Nous choisissons du Dacron couleur « bronze » (blanc écru en réalité) pour sa ressemblance avec les fibres naturelles.

DérouléDérouler le fil entre les 2 montants des chaises en tendant le fils de manière uniforme à chaque tour. L’arc fait 50 livres de puissance environ, il faut donc environ 14 brins, soit 7 aller-retour entre les 2 chaises.

Couper– Lisser les fibres en les pinçant tout au long du toron. Elles se collent légèrement entre elles puisque le dacron est ciré.
– Couper les deux extrémités des 2 futurs torons (côté chaises).
D’un côté, il est possible de couper les brins un par un en déplaçant les ciseaux de manière à avoir des longueurs différentes. Ceci permet d’avoir une jonction plus progressive sous la boucle de la corde. Ça n’a pas de rôle pour la résistance de la corde et l’esthétique est différente, à vous de tester.

 

RÉALISER LA BOUCLE

Tordre 2 bouts– Mordre légèrement les 2 torons entre les dents (à l’endroit du trombone) à environ 20 cm des extrémités coupées de manière aléatoire (côté gauche sur la photo).
– Devant soi (à droite sur la photo), écarter les 2 longs torons (pour éviter qu’ils ne se mêlent par la suite).
– Avec les 2 mains, tourner chaque toron dans le même sens à 15 cm devant la bouche tout en les maintenant écartés.
– Tordre jusqu’à ce qu’il soit difficile de les tourner davantage (résistance identique pour les 2 torons).

boucle 2– Joindre les 2 bouts (les tenir avec une main) et relâcher le fil de la bouche.
– Normalement, la corde va se retordre naturellement dans le sens opposé, sinon, le faire soi-même (tourner côté court).
– Il est possible d’écarter les longs brins pour resserrer légèrement la torsion des torons.

Boucle– Former une boucle avec la partie torsadée.
– Croiser les 4 fils de manière à ce que chaque petite soit avec une grande.
– Vérifier que la boucle est à la dimension de la poupée de l’arc (ni trop grande, ni trop courte… si la boucle est trop grande, il sera encore possible de placer un tranche-fil par la suite pour la resserrer).
– Enrouler légèrement les fils entre eux pour former les 2 torons.

Dépuis corde– Mordre légèrement la corde à la base de la boucle (trombone) pour maintenir les torons
– Tordre les 2 extrémités dans le même sens que précédemment à environ 5-10 cm de la bouche
– Relâcher… la corde se toronne naturellement (sinon tourner la boucle dans le sens inverse).

Voici la boucle réalisée sur quelques centimètres

 

 

TORONNER LA CORDE

– Commencer par lisser les deux torons sur 20-30cm pour éviter qu’un brin de Dacron soit plus tendu que les autres.
– Ensuite, il existe 2 moyens de procéder, similaires dans le principe à ce qui a déjà été réalisé pour la boucle :

> Corde avec une torsion large (plus rapide à réaliser)

1. Mordre légèrement la corde à l’endroit où les 2 torons se séparent.
2. Maintenir les 2 torons écartés sur toute leur longueur.
3. Tordre les torons dans le même sens que précédemment sur une longueur de 15-20 cm
4. Réunir les 2 torons dans une main.
5. Relâcher la corde des dents … elle se toronne naturellement (sinon tourner légèrement du côté déjà toronné).

Si l’on tord fortement les 2 torons, le résultat final sera plus resserré (ou inversement), mais le résultat final restera généralement plus large qu’avec la deuxième solution.

 

> Corde avec une torsion serrée (plus long à réaliser)

Torson serrée1. Maintenir la corde avec les doigts à l’endroit où les 2 torons se séparent.
2. Tordre la corde (côté toronné) afin de la resserrer sur elle-même sur 10-15cm de long.
3. Mordre légèrement la corde (après les 10-15 cm).
4. Maintenir les 2 torons écartés sur toute leur longueur tout en relâchant la pression du point 1.
5. Tordre les 2 torons sur 5-10 cm devant l’endroit où ils se séparent… La corde se toronnera par elle-même (durant la torsion) à l’endroit de la séparation. Sinon, continuer à tordre les 2 bouts, relâcher la corde des dents et tourner comme au point 3.

Si l’on maintient fortement écartés les deux torons, la corde sera d’autant plus serrée.

 

– En fin d’opération (pour les deux solutions), lisser la partie toronnée pour éviter qu’un toron soit plus tordu que l’autre.
– Répéter ces instructions plusieurs fois afin de toronner toute la corde.

 

Debut toronDans la pratique, il est possible d’alterner les deux méthodes :
– Il est préférable de serrer la torsion sous la boucle (2e méthode), là où il y a une double épaisseur de brin, car c’est par la friction des fibres que la boucle résiste.
– Au centre de la corde, pour l’alléger, il est préférable d’avoir une torsion large (1er méthode).
– En fin de corde, c’est mieux de resserrer la torsion (plus simple pour réaliser un nœud d’archer).

 

LE SERRAGE

Certains torons peuvent être plus serrés ou tendus à certains endroits. Il est nécessaire de répartir la tension tout au long de la corde pour une meilleure résistance.

Serrage corde arc– Serrer la corde entre ces doigts (derrière la boucle).
– Tirer sur la boucle et faire glisser toute la corde entre ces doigts.
– Répéter ceci 5-6 fois.

 

 

Serrer corde arc 2– Serrer la corde entre ces doigts et le faire tourner autour de l’index en tirant vers le bas sur la corde.
– Répéter plusieurs fois.
Corde finieLes torons de la corde sont retendus.
– Faire un nœud au bout de la corde pour éviter qu’elle ne s’ouvre.
– Recouper les bouts de fil superflus.

La corde est terminée !

 

 

AJUSTER SUR L’ARC

Il ne reste plus qu’à placer la corde sur l’arc.
Ajuster corde– Placer la boucle sur la poupée supérieure.
– Tendre la corde jusqu’à la poupée inférieure.
– Réaliser une première boucle avec la corde à environ 8-10 cm de la poupée inférieure.

 

Noeud d'archer– Réaliser le nœud d’archer à partir de cette boucle. (Comment faire un nœud d’archer ?)
– Bander l’arc et vérifier si le band est correct, sinon il faudra serrer ou desserrer le nœud d’archer.
– Durant les 100-200 premiers tirs, les torons de la corde vont se tendre encore. Durant ce temps, il faudra donc régulièrement retendre la corde (refaire le nœud d’archer 2-3 mm plus court). Il sera donc préférable de régler le détalonnage après 200 flèches. Vu l’importance de ce réglage, nous tenterons de réaliser un article à ce sujet prochainement. En attendant, voici quelques explications par une compagnie amie.

 

ALTERNATIVES

Il est utile de noter que certains archers « modernes » n’apprécient pas l’aspect toronné de la corde flamande et préfèrent une corde plus lisse. Il est possible de réduire cet aspect en employant 3 torons, le travail est toutefois bien plus difficile (sauf avec 3 mains !).

L’autre solution sera de réaliser une « fausse corde flamande » : il faut réaliser une première boucle comme présentée précédemment et recommencer de l’autre côté de la corde. Attention à la longueur finale de la corde (peu de réglage) et à ce que les fibres soient toutes parfaitement tendues (même longueur). Le centre de la corde est juste tordu sur elle-même sans être toronné.

Cela ne correspond pas à ce qui est décrit dans certains textes médiévaux (3 torons bien séparés au centre de la corde), mais la qualité de la corde n’est pas réduite tant que les fibres sont toutes parfaitement tendues. Les fibres n’étant pas tordues les unes contre les autres (assemblage par friction), cette solution n’est donc pas possible avec des fibres naturelles sauf avec de longues fibres traversant toute la corde (plus de 2m de long).

Les archers modernes apprécieront les 2 boucles de la fausse corde flamande. Notons aussi qu’il est possible de réaliser une épissure en fin de corde toronnée (la vraie) afin d’avoir 2 boucles, mais le résultat est différent et plus difficile à réaliser qu’un nœud d’archer.

 

RÉSISTANCE

La corde flamande n’est pas moins solide que la corde moderne. En réalité, la friction des brins entre eux renforce l’ensemble de la corde. Les boucles possèdent 2x plus de brins et sont donc plus résistantes. Toutefois, le centre n’est généralement pas renforcé par un tranche-fils et peut donc s’user plus rapidement.

La corde flamande toronnée à son centre est nécessaire lorsque les fibres ne sont pas continues d’un bout à l’autre de la corde. Il s’agit donc de la seule solution pour les plus puristes qui réalisent des cordes en lin, en tendon…

CC BY-NC-SA 4.0