Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La poliorcétique peut se décrire comme étant l’art du siège, en comparaison à l’art de la guerre. Il s’agit toutefois plutôt d’une science qui sera d’ailleurs théorisée plusieurs fois durant l’Antiquité et le Moyen Âge (Végèce, Valturio, Konrad Kyeser…).
Nous tenterons donc dans cet article de découvrir les différentes techniques de siège, son phasage, son évolution durant le Moyen Âge, mais aussi les différentes machines imaginées pour assiéger une place forte.

Histoire du siège

Histoire du siège

Dans cet article, nous découvrirons l’évolution des techniques de siège au Moyen Âge. Nous verrons l’importance des techniques romaines et leur redécouverte au XIIe siècle, le changement des pratiques au début du Moyen Âge, mais aussi la révolution de l’artillerie à feu au XVe siècle.
Le siège en règle

Le siège en règle

Si l’on peut encore voir, de nos jours, des châteaux du Moyen Âge, il est plus difficile de se faire une idée des techniques de sièges de cette époque. Cet article a donc pour but de donner un éventail des possibilités pour assiéger une place forte. Nous verrons ici en détail les différentes étapes du siège technique depuis les travaux de fortification du camp des assaillants jusqu’à l’assaut… ce que nous appelons le « siège en règle » (dans les règles de l’art !)

Les engins (et techniques) de siège

  RETOUR   Texte : Fabien Houssin

Annexes

Voici quelques éléments supplémentaires permettant de comprendre le siège au Moyen Âge. Il s’agit de compléments d’information.

CC BY-NC-SA 4.0