Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

L’archerie traditionnelle possède sa propre terminologie qui diffère parfois des termes employés pour les arcs modernes.
C’est pourquoi il est utile de réaliser un rapide aperçu du vocabulaire de l’archerie et de la facture d’arc traditionnelle ainsi que d’expliquer quelques notions utiles à la compréhension des différents articles de notre site internet.

 

LE LONGBOW     (détails)

terminologie longbow et formes

vocabulaire longbow

Le longbow est un arc qui plie sur toute sa longueur. La poignée n’est pas marquée clairement (continuité des branches). À notre sens, la longueur de l’arc n’intervient donc pas dans l’appellation « longbow ».

 

LE FLATBOW

flatbow terminologie et forme

vocabulaire du flatbow

Le flatbow est un arc dont la poignée est plus épaisse et plus étroite tandis que les branches sont larges et plates. Généralement, seules les branches plient (pas la poignée).

TERMINOLOGIE ET VOCABULAIRE GÉNÉRAL

– L’allonge normalisée est comptée depuis le ventre de l’arc (poignée) en ajoutant 1 pouce ¾. Cela correspond approximativement à la longueur de la flèche, ainsi qu’au dos du flatbow. C’est donc cette allonge qui est utilisée pour mesurer la puissance de l’arc.
– Le ventre est la partie de l’arc côté tireur (contrainte de compression dans le bois), le dos étant à l’opposé (contrainte de traction).
– La poupée est située à l’extrémité et retient la corde. Elle est appelée cornette lorsqu’il s’agit d’une corne emmanchée.
– La flèche se positionne généralement 1 pouce (2,5cm) au-dessus du centre géométrique de l’arc afin de faciliter le détalonnage.
– Certains arcs peuvent être utilisés dans les deux sens (pas de branche inférieure définie), comme le longbow ou le flatbow symétrique. Toutefois, il est toujours préférable de placer la branche la plus forte (plus rapide) comme branche inférieure. Il y aura donc souvent un sens plus efficace ou plus agréable pour l’arc (un équilibrage parfait des branches n’étant pas possible – méthode empirique).

 

LES COURBURES

Les courbures peuvent être réalisées sur un longbow comme sur un flatbow. Il peut s’agir de courbures naturelles (branche d’origine) ou artificielles (travail du facteur d’arc ou suivi de corde)

terminologie arcs traditionnels

terminologie arcs traditionnels

– Les courbures générales ne sont plus visibles lorsque l’arc est bandé ou armé (sauf pour l’arc tordu). L’arc ressemble donc à un arc droit.

– Le snakebow (tordu) est un arc issu d’une branche courbe. D’une manière générale, tous les arcs réalisés à partir d’une branche sont plus ou moins tordus, car la branche n’est jamais parfaitement droite.

– La forme reflex se plie dans le sens opposé à celui de la corde (courbure générale ou centralisée). L’arc deflex suit la corde.

– L’arc set back possède une poignée à double courbure. Nous ne connaissons pas de véritable intérêt à ce type d’arc (sauf esthétique).

– Le recurve a les extrémités de ces branches recourbées. La corde suit la forme du ventre de l’arc sur l’extrémité des branches.
L’arc decurve possède une forme opposée (aucun intérêt à cette forme).

– L’arc à siyah (ou levier d’encoche) possède généralement un « récepteur », qui retient la corde, à proximité du bout de la branche. Effet similaire à l’arc recurve sauf que la boucle de la corde est plus longue (longueur du siyah).

– La forme générale de l’arc (refex, deflex, set back) et la forme des extrémités (recurve…) peuvent être cumulées : arc reflex à siyah (les arcs composites par exemple); Arc recurve et reflex (double courbure); arc deflex et recurve (souvent appelé « reflex-deflex » ou arc « à contre-courbure ») …

 

 

 

 

 

 

CC BY-NC-SA 4.0