Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

La première étape consiste à préparer les bois avant le séchage puisque nous avons choisi de réaliser la machine à partir de bois vert afin d’être le plus proche possible de ce qui pouvait être réalisé au Moyen Âge. En effet, l’utilisation de bois de charpente moderne n’offre pas le même réalisme.

 

 

1 les troncs d'ifDeux troncs d’ifs :
– Le premier de 2m50 possède de très gros nœuds qu’un côté et aucun de l’autre.
– Le deuxième de 2m10 est plein de gros nœuds et il n’aurait donc jamais été possible d’en faire des arcs.
Nous en profitions pour remercier les personnes qui nous ont offert ces troncs.

 

 

1 trait de craieLe premier if sera scié de long de manière asymétrique pour faire d’un côté (plus épais) l’arbrier de l’arbalète et de l’autre, l’arc (côté sans nœud).
Un coup de plane permet d’aplanir la zone à scier. Un trait de craie est réalisé pour identifier le tracé à suivre.

 

 

1 Sciage du tronc1N’ayant pas de scier à ruban, nous réalisons un trait de scie circulaire de chaque côté.

 

 

1 Scié de longLa lame de scie circulaire n’étant pas assez profonde, il faut alors ouvrir le reste du bois au moyen de coins, de haches et de burins plats. En enfonçant dans le bois, le tronc se fend plus ou moins selon le trait de scie.
Le tronc est fendu… Voici donc notre futur arc d’arbalète et son arbrier !

 

 

L’écorce est retirée à la plane pour faciliter le séchage du bois.
Les bords de l’arbrier sont équarris à la scie circulaire (puis au coin).

 

 

1 Arc tracéSur le futur arc, des traits sont réalisés au crayon pour identifier la forme générale.

 

 

1 futur arcL’arc est dégrossi sommairement à la scie et à la plane pour un séchage plus rapide. L’écorce est retirée avec précaution pour ne pas abimer l’aubier, mais aussi pour pouvoir y coller un renfort ultérieurement.

 

 

Le deuxième tronc est scié à environ 80cm de bout et le reste est scié de long également. Ceci permettra de réaliser le pied de la machine.
Les branches qui dépassent sont coupées à ras.

 

 

L’écorce est retirée afin que le bois sèche plus rapidement.
Les bois sont prêts… plus qu’à les faire sécher le plus rapidement possible (afin de terminer la machine avant 5 ans !).

 

PRECEDSUIV

CC BY-NC-SA 4.0